Chapi Montagne

14 avril 2018

Un peu tendu

20180414_104938

Etale, Couloir Combaz, TD-/S5/5.1/E2/1300mD+

Réalisé avec Youri le 14 avril 2018

PHOTOs  

Youri et moi n’avons qu’une petite matinée de libre pour le WE, alors il a fallu trouver quelque chose d’intéressant et rapide à skier. Je propose le couloir Combaz, à l’Étale depuis Comburce. Cela fait un moment que je lorgne dessus, et globalement, selon le bulletin avalanche, nous ne serons pas trop exposés aux avalanches dans ce secteur.    

Youri passe me chercher à 6h et nous prenons la direction du parking de Comburce. Nous ne sommes pas les premiers sur place. Le parking est tout sec, je ne l’ai jamais vu comme ça. Je suis toujours venu ici au mois de février, aujourd’hui nous sommes le 14 avril ! On commence par porter les skis pendant 15 bonnes minutes. Vers 1350, nous atteignons le bas d’une grosse coulée qui a bien nettoyé la combe. Les talus au sud sont tous secs. Même si c’est moins pratique, car raide, je pars en direction des talus exposés au nord pour pourvoir monter à ski.

Puis nous débouchons sur les larges pentes de la combe de Blonnière. Je vois un randonneur remonter le couloir du Coillu. C’est notre option B si le couloir du Combaz ne passe pas à la descente. Ici, la neige est béton. Je suis une vielle trace pour faciliter la montée mais ce n’est pas tranquille. Youri fait même une petite glissade qui aurait pu se finir très mal s’il n’avait pas déchaussé un ski et planté son pied à travers la croute de neige.

Après 1h40, nous atteignons le bas du couloir Combaz. On avance bien. Je commence à faire quelques conversions dans la combe, mais rapidement je propose de mettre les crampons car nous irons plus vite. Je suis un peu pressé car même si le couloir est au nord, des rayons de soleil rasants arrivent à chauffer la pente. Je laisse trainer derrière moi la corde que Youri voulait prendre au cas où. Arrivé au rétrécissement (deux-tiers du couloir), la pente se redresse, et je suis obligé de chercher un endroit plus facile pour franchir cette petite section. Youri me voit moins à l’aise et cela refroidit sa motivation. Il préfère arrêter. J’essaie de l’encourager, mais non, il préfère faire demi-tour. J’hésite un instant à m’arrêter aussi, mais je suis tout proche du col. Je me dis que je vais faire l’aller-retour rapide.

IMG_3095

J’atteins le col vers 10h05. Je me prépare vite pour retrouver Youri. En me préparant, je vois une corniche 10 mètres au-dessus du col qui prend le soleil. Si elle lâche alors que je suis dans le couloir, je suis sûr de me la prendre. Allez, je m’engage vite dans la pente. Je commence à descendre en dérapage en espérant pouvoir faire un virage rapidement, mais c’est très compliqué. La neige est de qualité variable, souvent très dure, parfois croutée, la marge d’erreur est très faible. Je glisse ainsi jusqu’à passer le rétrécissement. Je ne suis pas très fier de cette première partie de la descente. Ensuite, la neige est plus souple. Je peux alors enchainer les virages et retrouver Youri assis sur un rocher en bas du couloir.

Nous grignotons un bout. Il n’a pas de regret d’avoir renoncé. Il a peu faire quelques beaux virages dans le bas du couloir et est content d’être ici (un coin qu’il ne connaissait pas). Je suis rassuré car j’avais peur de l’avoir entrainé dans une galère. En me préparant à nouveau, je m’aperçois que j’avais oublié de mettre mes chaussures en position ski avant la descente du couloir. Oups… Au moins, c’est clair que je skie bien en avant maintenant…

La descente de la combe de Blonnière est une assez agréable. La neige est béton, ça tape les jambes mais la glisse est bien efficace. Nous retrouvons la voiture vers 11h10. Contrat remplit, nous serons en famille pour le déjeuner.      

Posté par fchapi à 18:39 - Ski de randonnée - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Le petit point noir sur la photo, au-dessus du retrecissement..c'est toi!
    Merci pour la trace

    Posté par Youri, 15 avril 2018 à 21:22

Poster un commentaire