Chapi Montagne

11 février 2018

Purée de pois

20180211_084720Pointe de Mandallaz : Couloir NW, D/S4/4.1/E1/1140mD+

Avec Philippe le 11 février 2018

PHOTOs

J’avais repéré les couloirs nord de la pointe de la Manadallaz lors d’une sortie à l’Etale avec Philippe et Ben en 2017. De loin, ils avaient l’air impressionnants, sur le papier, ils affichaient un niveau de difficulté raisonnable entre 4.1 et 4.2. Je les avais donc mis sur la liste de choses à faire. Quand il fallut trouver une idée pour remplacer la course initialement prévue (les trois cols) mais zappée à cause du mauvais temps annoncé, j’ai repensé à cette option. Philippe a approuvé immédiatement. Il a déjà fait un but sur ces couloirs, et voudrait finir cette course. En plus, si la météo le permet, nous pouvons envisager de remonter plusieurs couloirs.

Je récupère Philippe chez lui et nous allons au départ de la course à l’Arblay, un peu après Manigod. C’est un coin que je connais un peu. Farouk et moi avions participé à une course de ski alpinisme (la TSF) dont le deuxième jour de course se trouvait au fond de cette vallée. Je n’avais pas vraiment brillé lors de cette course (nous n’étions pas à notre place face à des gars qui font 100'000 mètres de dénivelé par an ;-).

8h, Philippe qui connaît le départ de notre course, recommande de partir skis sur le sac. Le chemin à travers la forêt est bien raide et ne se prête pas vraiment à du ski. Philippe fait la trace dans une neige profonde jusqu’à la sortie des bois. Puis, je prends la tête à ski pour une courte section jusqu’au-dessus du chalet de Tardevant. Ici, la neige est une croûte gelée et dure. Je mets les couteaux, Philippe enlève ses skis pour monter à pied et disparaît en un éclair. Bah oui, il a faim de montée, ce n’est que ça deuxième sortie en rando de la saison. Nous avons plus ou moins dans le brouillard. La neige annoncée pour l’après-midi a déjà fait son apparition.

Vers 1900m, nous entamons une grande traversée pour rejoindre la base des couloirs. La neige est bien moins rassurante dans ce secteur. Par endroit, on sent que la nouvelle couche n’est pas solidaire de la couche inférieure. J’augmente la distance avec Philippe qui est devant, et nous échangeons sur la meilleure trace à suivre. A 11h00, nous sommes au sommet du premier couloir. Philippe tente une traversée jusqu’au sommet, je l’en dissuade. Le topo C2C indique que cela ne se fait pas et il y a de grosses corniches.

Nous passons en mode descente et je passe en premier, privilège du porteur d’airbag…  La première partie de la pente est assez agréable malgré une visibilité médiocre. Je tire à gauche pour rejoindre la base du deuxième couloir et éviter la section en neige douteuse repérée à la montée. Arrivé sous le couloir suivant, je ne suis pas trop inspiré. Il y a une épaisse couche de neige fraîche, et la météo ne s’arrange pas. Je convaincs Philippe de redescendre avant de finir dans la purée de pois complète. Nous engageons alors une longue traversée sur la gauche dans une neige croûté et lourde pour rejoindre les contrepentes de l’aiguille de Manigod. Nous croissons plusieurs vielles avalanches avec de gros blocs de glace, où je me prends bonne grosse gamelle la tête en avant…

Le but de la descente est de trouver des petites clairières dans la forêt pour pouvoir skier un peu. C’est l’ambiance Bauges. Nous croisons deux autres randonneurs qui nous déconseillent de suivre leur trace de montée qui passe au milieu d’une énorme avalanche. Nous continuons à traverser sur la gauche à travers les mélèzes et trouvons plus ou moins bien des sections skiables. Je me prends une nouvelle gamelle en voulant montrer mes talents de skieur des Bauges, mais j’enfourche un ski dans une branche…

Enfin vers 12h, nous sortons du bois, et retrouvons la voiture. Le mauvais temps est bien présent. Même s’il est un peu frustrant de ne pas avoir enchaîné les couloirs, il faut rester content d’avoir pu sortir malgré la météo. 

Posté par fchapi à 18:44 - Ski de randonnée - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire