Chapi Montagne

15 octobre 2017

L’opportuniste

20171015_124322

Aiguille de Mesure: songe d'une nuit d'hiver, TD+/6c/250m

Réalisé avec Fab et Joseph

PHOTOS

Un petit email, Fab a envie de grimper. Super! Je suis disponible le dimanche et en plus avec toutes les couleurs d’automne nous allons en avoir plein les yeux. Après un rapide échange, nous fixons l’objectif : l’aiguille de mesure. C’est un des sommets caractéristiques des aiguilles rouges que je n’ai pas encore gravis, et en plus j’avais repéré un itinéraire abordable dans le contrefort central. Nous nous retrouvons donc le matin à 7h15 à la sortie d’autoroute de Saint-Gervais. Fab est venu avec un jeune ami polonais, Joseph, qui envisage de présenter le probatoire de guide. Bonne idée ! Comme ça si je flanche dans la longueur dure de la voie (6c), on enverra notre Joker.

Après 1h45 de marche nous sommes accueillis par un chamois qui broute au pied de la voie. La marche d’approche a été très délicieuse. Les couleurs d’automne des arbres feuillus, le tapis de feuilles mortes, les rhododendrons encore verts, tout ceci mêlés aux sommets enneigés et un ciel totalement bleu en arrière-plan donne un paysage rempli de quiétude. Nous n’avons pas arrêté de papoter de sujets plus ou moins sérieux pendant la montée, ce qui m’a donné l’occasion de connaître un peu Joseph.   

Il est 10h quand nous commençons. Je propose à Joseph de passer devant. La première longueur est un 5c qui est largement à sa portée. Il gravit cette première partie sous l’œil de ses deux « vieux » compagnons du jour qui lui donnent quelques conseils depuis le bas (on ne peut pas s’en empêcher !). Nous le rejoignons et je prends la suite.

20171015_132003

La longueur suivante est un 6c, dit « facile » par les grimpeurs précédents, l’occasion pour moi de tester si j’ai progressé. C’est globalement un mur raide, mais pas trop, qui laisse une bonne part de la grimpe sur la qualité des placements de pieds. J’enchaîne tout, sauf le dernier pas où je manque de lucidité… Joseph et Fab enchaînent en second, avec une petite nuance: Joseph passe tout droit au niveau du dernier pas difficile alors que Fab bifurque sur la droite (comme moi). Eh oui, les vieux sont plus malins (ou moins courageux…).

La troisième longueur est un 6a+ en fissure que je trouve plus coriace que le 6c. Allez comprendre la cotation. La quatrième longueur est un 6b+ avec un passage surplombant où je passe avec aisance (bien content). Joseph se bat un peu dans le pas difficile, mais passe sans chuter. Fab grimpe tranquillement derrière « bah oui, je vois comment vous passez alors c’est facile pour moi ! ». Comme d’habitude, même si Fab grimpe assez rarement, il cache bien son jeu. La longueur suivante est un 6b, avec un pas fin au début, suivit d’une grande envolée dans un dièdre rayé de fissures où je m’amuse. Quand Fab me rejoint, je lui demande s’il pense que c’est vraiment un 6b. Il confirme. Bon, moi je trouvais ça plus facile. L’avant dernière longueur est un 6a+ où je cherche le cheminement à plusieurs reprises. Cette dernière section ne semble pas souvent parcourue, car le rocher est couvert de lichen.

Pour la dernière longueur, un 5c, je propose à Joseph de reprendre la tête. Comme ça, il sera le premier au sommet. En plus, cela me donne l’occasion de grimper en parallèle avec Fab et de plaisanter en même temps.  A 14h, nous sommes tous au sommet.

Après une petite heure de rappel, nous retrouvons nos sacs et profitons d’une pause pour manger un sandwich. Le soleil qui nous a accompagné pendant toute l’ascension est maintenant caché par l’aiguille de l’Encrenaz. Il fait tout de suite plus frais, mais le paysage est tellement beau que nous grignotons tranquillement.

Nous retrouvons la voiture après une heure de marche rapide et encore plein de bavardages. Fab n’a fait que deux sorties de grimpe cette saison : le grand capucin et cette voie soutenue dans le 6. Quel opportuniste ! Il ne vient que pour les grands coups.   

20171015_085405

 

 

Posté par fchapi à 18:44 - Alpinisme - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire